Bienvenue sur les Voies Ferrées d'Eure-&-Loir

Bonjour à vous!

Voici quelques pages pour vous présenter les différentes lignes de chemin de fer d'Eure-et-Loir, d'hier et d'aujourd'hui. Ou ce qu'il en reste.

C'était un réseau qui est estimé à 480 km de voies ferrées à écartement normal en Eure-et-Loir en 1930, période qui peut être considérée comme celle de l'apogée du rail en France. Ce n'est pas rien ! Aujourd'hui, il n'en reste que 260 kilomètres qui sont encore circulés, plus 78 kilomètres de L.G.V. qui traverse l'Eure-&-Loir sans s'arrêter.

Voyez toutes ces destinations qui existaient autour de Chartres! Toute cette vie, cette effervescence, qui jalonnaient le quotidien de nos concitoyens autour des gares, des quais, de toutes ces lignes régulières qui irriguaient le département d'Eure-&-Loir il y a 90 ans, c'est à dire il y a moins d'un siècle. Prenons, si vous voulez, l'année 1928 comme référence: 60.500 kilomètres de lignes au total en France, dont 42.000 kilomètres de lignes ouvertes au trafic voyageurs, il y en a moins de 27.500 km aujourd'hui! Ce formidable réseau, qui irriguait la France jusque dans ses coins les plus reculés, se réduit comme peau de chagrin à partir des années 1930 et plus encore autour de 1960 avec la grande vague de fermetures. La priorité au développement de l'automobile sonne la fin des petites lignes sillonnées par les omnibus bicolores. Les gares ferment, les rails disparaissent sous une végétation sauvage, le terroir perd son train, la nature regagne rapidement du terrain. L'inexorable contraction du réseau ferré français avant la reprise en mains partielle du trafic par les Régions.

Essayons d'en savoir plus sur ces lignes qui se sont endormies dans la douleur sur le sol français, et en particulier en Eure-&-Loir.

Le Réseau Ferré Francais est géré depuis le 1er janvier 2015 par une branche de la S.N.C.F. qui s'appelle S.N.C.F. Réseau (auparavant R. F. F. pour Réseau Ferré de France). Il comprend, entre autres, 16.600 km de lignes électrifiées (soit 56 % du réseau), et 12.030 km à double voie (ou plus). 2.730 km de Lignes à Grande Vitesse dédiées (encore qu'une portion de LGV dans le sud de la France peut-être utilisée aussi pour des convois de marchandises), 2900 gares et arrêts exploités régulièrement. Sncf Réseau (50000 salariés) gère et entretien l'infrastructure: Les voies, les terrains, les ouvrages d'art. 

Les lignes électrifiées le sont sous deux tensions distinctes : 1.500 V continu et 25.000 V alternatif monophasé.

En Eure-et-Loir, les lignes électrifiées qui traversent ce département sont Paris-Dreux, Paris-Nogent-le-Rotrou, Paris-Evreux et Paris-Orléans.

En ce qui concerne les rails, Il existe deux écartements principaux en France :

  • lignes à écartement normal (1 435 mm) : 27.500 km
  • lignes à voie métrique : 720 km au total, sur des lignes plus accidentées, où la vitesse est moins élevée, les virages plus serrés, souvent des lignes touristiques: Ex.: Le réseau de trains bretons géré par Transdev, le Train Jaune dans les Pyrénées Orientales, le train des Pignes, les Chemins de Fer Corses ou le Mont-Blanc Express en Haute-Savoie, exploités par la S.N.C.F. Je vous invite à les emprunter, c'est un voyage extraordinaire.

Des exploitants privés gèrent également aujourd'hui un réseau, métrique ou non, par exemple (liste non exaustive): le Mastrou en Ardèche, le train des Mouettes en Charente maritime, ...

Les trains circulent en France à gauche lorsqu'il y a deux voies, sauf en Alsace et en Moselle. Héritage des anglais qui ont "inventé" ce système de déplacements, au début du  19e siècle. 

L'exploitation est fortement concentrée sur les lignes principales : 30 % du réseau (8.900 km) représentent 78 % du trafic, alors que les 46 % (13.600 km) les moins utilisés ne drainent que 6 % de l'activité. Il en est de même pour les gares et points d'arrêts : 12 % des gares (soit 366) voient passer 83 % des voyageurs (1,7 milliard), alors que les 55 % les moins fréquentées ne représentent que 1,7 % des voyageurs. On parle de U.I.C. pour ceux qui auraient envie d'aller voir plus loin...

Dans les pages qui suivent, vous trouverez des photos et des articles pour vous décrire ce qu'étaient ces voies ferrées en Eure-&-Loir, et ce qu'il en reste aujourd'hui. Ainsi vous comprendrez peut-être mieux ce qu'est ce pont en acier que vous côtoyez depuis longtemps, à côté du supermarché, ce bâtiment qui ressemble à une gare (B.V. Bâtiment Voyageurs) à côté de chez vous, ou cette petite maison de cheminot, ce passage à niveau (P.N.) qui a été recouvert de bitume, ...

Nous vous proposons de découvrir sur la page suivante une carte des lignes d'Eure-et-Loir. Nous excluerons les nombreuses lignes à voies métriques de Tramways d'Eure-et-Loir (fort nombreuses !) pour ne nous consacrer qu'aux lignes à voies normale (UIC 1435 mm.). Si ce dernier sujet vous intéresse, nous vous conseillons de voir la page Wikipedia, fort bien documentée: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tramways_d%27Eure-et-Loir  

Auparavant, pour connaître les horaires des trains, il était nécessaire d'acheter un fascicule, région par région ou pour toute la France, qui s'appelait l'indicateur Chaix., du nom de son fondateur, en 1846, Napoleon Chaix, imprimeur. La dernière parution a eu lieu  en 1975.

Dans son édition de 1926 cet ouvrage donnait cette carte des voies ferrées pour l'Eure-&-Loir:

Chaix 1926 carte

En 1956, plan de la région Ouest:

Chaix 1956 plan ouest

Cliquer ici pour accéder à la page suivante et à la carte des différentes lignes d'Eure-&-Loir.

Notez: Pour utiliser les photos de ce site, veuillez nous demander simplement l'utilisation.

© voies ferrées d'Eure-&-Loir. Webmaster: François, de Chartres.

Date de dernière mise à jour : 02/11/2022