3. Chartres - Auneau - Etampes

Ligne référencée 555 000 puis 549 000. Ouverte en 1877 de Chartres à Auneau, à voie unique non électrifiée, concédée à la Compagnie du Chemin de Fer d'Orléans à Rouen.

Gares: Chartres (ouverture 1849 - alt. 131 m.), Chartres-Beaulieu, Nogent-le-Phaye (la gare n'est pas dans le village mais en campagne, sur la route de Sours), Houville-la Branche et ses grands silos agricoles (alt. 157 m.), Béville-le-Comte, Roinville-sous-Auneau (montée de 30 °/°°), Auneau-ville, Auneau-embranchement (pk 88.7), Aunainville/Denonville, Maisons (arrêt), Sainville (pk 78.6), St Escobille (pk 72.4), Plessis-St-Benoit, Chalo-St-Marc/St Hilaire, Etampes (pk 55.6).

Auneau-Orléans (ou Auneau-Embranchement ou encore Aunay-sous-Auneau) est l'actuelle gare d'Auneau située sur la ligne Paris-Austerlitz - Tours via Dourdan - Voves - Châteaudun et Vendôme. Cette gare est située sur la commune de Roinville.

Cette ligne aujourd’hui oubliée a joué un rôle important par deux fois, lors des deux guerres mondiales de 1914-1918 et de 1939-1945. En 1917, elle a été utilisée par les trains de ravitaillement de l’armée américaine, en provenance des ports de l’ouest, tandis qu’en 1944, alors que depuis cinq ans, elle était mise en sommeil, elle fut à nouveau utilisée par l’armée américaine pour ses trains de ravitaillement, surtout lors de l’offensive des Ardennes. La ligne Etampes-Auneau fut fermée au service des voyageurs le 1er août 1939 et il n’y subsista qu’une desserte marchandises qui bientôt d’ailleurs ne fut plus pratiquée que sur la portion de ligne allant d’Etampes à Saint Hilaire-Châlo jusqu’en novembre 1969. Fermeture au  service marchandises le 5 juillet 1971. Il était question de l'approvisionnement d'une grosse décharge d'ordures pour la ville de Paris.

La voie a été déposée entre 1973 et 1977 puis vendue par parties.

Sortant de la gare de Chartres, la voie est commune sur 5 km à celle de la ligne de Voves et Orléans. Puis, partant dans un grand virage à gauche elle longe le stade de Mainvilliers

Imgp2739

La voie contourne l'agglomération de Chartres par le sud.

Un peu plus loin à la traversée de la ville de Lucé, une ancienne remise SNCF, en l'état!

Imgp2741

Puis le PN sur la RN 23, juste avant l'embranchement sur la droite qui dessert la Z.I. de Lucé (en travaux en avril 2014):

Imgp2742

Sur le faisceau de voies de la ZI de Lucé, maison de PN:

Imgp2743

Le PN 3, dans la Z.I. de Lucé, à côté de Joucomatic, vidé de ses occupants en 2015:

Imgp2745

Puis la voie se termine, non loin de la coopérative agricole. En 2015, elle est encore desservie par des trains lourds de céréales, tractés par un concurrent de l'opérateur ferroviaire historique. En 2020, elle n'est plus circulée.

En 2020, les silos ont été fermés et font partie d'un shéma original de développement immobilier.

Imgp2749

La voie, commune ici à la direction de Voves et Orléans, traverse ensuite en déblai la ville de Luisant (la tranchée de Luisant, sur 1 km), puis passe aux "Trois-Ponts" grâce à un pont béton sur la rivière Eure, photo prise durant les travaux de la remise en service de Chartres-Voves (2014):

Imgp2733

La voie passe derrière les Centres de Formations d'Apprentis:

Imgp2725

La voie dans la traversée du Coudray, dans la Zone Industrielle, juste après l'ancienne gare de Beaulieu-le-Coudray qui a disparu en 2008:Imgp2724

Notre ligne quitte, par un embranchement sur la gauche, la ligne de Voves et d'Orléans. C'est la fin de l'agglomération de Chartres, et le début de la plaine. 

Le PN sur la RN 154. Il n'y a plus de barrières, seulement des feux clignotants. Seuls les trains de fret de céréales passent encore ici en 2020, pour desservir l' E.P. des immenses dépôts de céréales de la S.C.A.E.L.  (Société Coopérative Agricole d'Eure-&-Loir) situés sur la Z.I. de Gellainville. Sur la photo: à droite direction Auneau.Imgp2722Imgp2723C'et la fin de la portion qui reste encore ferrée.

Avant la gare de Sours-Nogent-le-Phaye, on voit encore nettement dans la campagne les haies et l'alignement de la voie ferrée:

Imgp2711

La gare de Sours-Nogent-le Phaye sur la D936-2 entre Nogent et Chandres, une solide bâtisse dans les arbres, abimée par les visiteurs:

Imgp2721

Imgp2715

Elle est en très mauvais état (photo prise en 2014). Tous les matériaux dignes d'intérêt on été récupérés. La nature a pris ses droits, l'accès est très difficile:

Imgp2713

Dans le hall du B.V. (bâtiment voyageurs), des affiches des années 60:

Imgp2716

Imgp2717 La maison de PN n° 9, voisine de la gare:Imgp2720 1A Houville-la-Branche, une maison de PN en face les grands silos agricoles. A noter que la gare de Houville, voisine, a été rasée en 2009: Dommage.

Imgp2684

Houville 2

A Béville-le-Comte, capitale mondiale de l'épouvantail, une autre petite maison de P.N.:

Imgp2591?La gare de Béville, habitée:

Imgp2593

Imgp2685

Après la gare de Béville, route de Voise:

Imgp2687

Un peu plus loin route de St-Léger-des-Aubées:

Imgp2689

La gare de Roinville, très bien entretenue, au calme dans les bois, à l'écart du village. La voie ferrée passait à la place de la véranda:

Imgp2692 1En arrivant sur la ville d'Auneau, la voie reprend jusqu'à Auneau-embranchement: 

Imgp2694

Imgp2696

La gare de Auneau-Ville, bien conservée. Remarquez la ressemblance frappante avec la gare de Houville:

Imgp2698

La fin du faisceau à la gare d'Auneau-Ville, qui est relié vers l'est à la ligne Paris Austerlitz-Châteaudun. Nous sommes exactement sur la route de Roinville:

Imgp2697

R.D. 19, route de Janville, au P.N. 28, photo vers l'ouest:Imgp2703

Au P.N. 28 à Auneau route de Janville (photo prise vers Auneau-Embranchement):

Imgp2701

  Imgp2706

La voie raccordait ensuite non loin de l'actuelle gare d'Auneau.