8. Voves à Toury par Ymonville

Il s'agit de la ligne 557 000 du réseau ferré national.

Gares en Eure-et-Loir: Voves, Prasville, Ymonville, Fresnay-l'evêque, Trancrainville, Janville, Toury (PK 29.800).

La ligne de Voves à Toury est en grande partie déclassée et même déferrée, il subsiste un trafic fret entre Janville et Toury, soit 5 kilomètres. C'est une ligne à voie unique non électrifiée. Les déclivités atteignent par endroits 10 °/°° bien que traversant la grande plaine de Beauce.

À Voves, elle embranche sur la ligne de Brétigny à La Membrolle-sur-Choisille, mise en service le .

À l'autre extrémité, àToury, elle est embranchée à la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, menant vers Paris au nord, et Orléans au sud, et avait une correspondance avec le Tramway de Pithiviers à Toury.

Cette ligne a été concédée comme ligne d'intérêt local le 27 février 1870 à la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen.

Elle a été déclarée d'utilité publique le 31 juillet 1871, rendant ainsi la concession définitive.

Classée comme ligne d'intérêt général, elle a été cédée à l'Administration des chemins de fer de l'État par la loi du 31 juillet 1879.

La construction a été réalisée par cette Compagnie qui l'a mise en service le .

À l'origine basée sur le transport de céréales vers Chartres pour poursuivre vers Rouen, le service voyageurs est apparu sous forme de trains réservés. Ils ont petit à petit été remplacés par des trains mixtes. La fréquence quotidienne est alors de trois voyages dans chaque sens.

La ligne a été fermée au service voyageurs le 7 novembre 1938.

  • Section de Trancrainville à Janville (PK 20,200 à 23,625) : La ligne a été déclassée le 3 décembre 1986 (fermée au trafic le 24 septembre 1967).
  • Section à Janville (PK 23,625 à 24,470) : 14 février 1992 (fermée au trafic en 1986).
  • Section de Voves à Fresnay-l'Évêque (PK 0,500 à 18,200) : 11 juillet 1994 (fermée au trafic le 1er avril 1987).

La gare de Voves:

Imgp2793

Le faisceau marchandises de la gare de Voves voisine avec les grands dépots céréaliers:

Imgp2797

Le premier P.N. après Toury, juste avant l'embranchement:

Imgp2795

250 m. après le départ de la gare de Voves, la voie bifurquait à gauche vers le sud, empruntant la direction de Patay et d'Orléans. Puis une seconde bifurcation, à nouveau à gauche, faisait prendre la direction du sud-est. A partir d'ici la voie est déférée.La voie passait à quelques dizaines de mètres du camp de concentration de Voves. Un wagon de marchandises, sur le camp, atteste encore de l'importance de cette voie ferrée dans le fonctionnement de ce camp. Je vous invite d'ailleurs à aller le visiter, la visite est libre, c'est à côté du centre de la DDE, route de Fains. Il ne reste pas grand chose des bâtiments, la place est laissée à l'imagination. Ici, les prisonniers ont essayé de se sauver en creusant des tunels, ce qui a inspiré un film.

La maison de PN d'Ymonville, très au calme depuis qu'une déviation sur la route nationale 154 a été réalisée:

Imgp2750Imgp2753

La gare d'Ymonville (photo B. Naudin):

Ymonville 2

Ymonville

La gare de Fresnay-l'Evêque, superbe:

Fresnay l eveque

La ligne reprend à Janville. C'est le terminus actuel pour les céréales venant de Toury et de la grande artère Paris-Orléans. Il reste donc 5 kilomètres de voie unique non électrifiée:

Imgp2831

Imgp2833

Ce qui reste du quai de la gare de Janville:

Imgp2828

 Le P.N. sur la déviation nord P-L. de Janville. Admirez les superbes barrières d'époque, encore utilisées pour les trains de céréales puisque c'est là l'utilité de ce restant de ligne, 3 grosses coopératives étant encore desservies en 2015:

Imgp2825

Janville

Vous aurez noté vous même: En gare de Janville, sur de mauvaises traverses épuisées, il s'agit de rails D.C. (double champignon).

La voie en direction de Boissay et Toury, photo prise vers l'est:

Imgp2823

 La gare de Toury en 2014, voisine de la Sucrerie:

 Imgp2799

 

×