4. Chartres - Orléans

Ligne référencée 556 000 au Réseau Ferré National.

Gares d'Eure-&-Loir: Chartres, Beaulieu-le Coudray, Berchères-les-Pierres, Theuville (pk 17+936, point culminant de la ligne à 155 m.), Voves (pk 25+081), Fains-la-Folie, Orgères-en-Beauce (pk40+842), Gommiers, Patay, Coinces, Bricy-Boulay, St Jean-de-la-Ruelle, Les Aubrais (pk 118+928).

Cette ligne à voie unique a été mise en service entre la gare d'Orléans, sur la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, et la gare de Chartres, sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, le . Distance entre les deux gares: 73,530 km. Les déclivités sont relativement importantes pour la plaine de Beauce puisqu'elles atteignent 15 °/°°.

La ligne de Chartres à Orléans a été intégrée dans le réseau d'intérêt général par une loi le 18 mai 1878. Cette même loi approuve la convention signée le 12 juin 1877 entre le syndic de faillite de la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen et l'État pour le rachat de la ligne par ce dernier.

Le service voyageurs a été supprimé le .

À Beaulieu-le-Coudray, elle était en contact avec l'ancienne ligne vers Auneau-Embranchement puis Etampes, mise en service le .

À Voves, elle est en contact avec :

À Patay, elle est en contact avec la ligne de Courtalain-Saint-Pellerin à Patay, mise en service le , et encore partiellement utilisée pour le fret de céréales.

En 2012, puis en 2014, des travaux importants ont été réalisés pour rouvrir en 2015 la partie Chartres-Voves, ce qui permettra des trains directs de Chartres à Tours, dans un premier temps. Actuellement la partie Chartres-Châteaudun est assurée par des cars.

Puis dans un deuxième temps, des travaux devraient être entrepris pour réaliser d'une traite la relation Chartres-Orléans (2020).

La gare de Chartres, un beau jour de 2014. On remarque que la marquise au dessus de  l'entrée voyageurs a été démontée. Elle était en très mauvais état:

Gare chartres 1

Quittant la gare de Chartres vers l'ouest, la voie oblique d'abord à droite, commune sur 800 mètres à la ligne de Dreux. Après une aiguille, la voie revient vers la gauche dans un grand virage, puis franchit par un pont-rail métallique la grande ligne du Mans.

Imgp2924

Imgp2929

Imgp2928

Imgp2927

Il y a ensuite l'embranchement sur la droite qui dessert la zone industrielle de Lucé, avec encore quelques trains lourds de céréales jusqu'à la coopérative agricole, tractionnés en 2015 par un concurrent de la SNCF.

Sur la Z.I. de Lucé, non loin du Vieux Puits:

Imgp2991

Notre ligne continue vers le sud-est, traversant en déblai la ville de Luisant dans une longue tranchée.

Le passage inférieur à l'extrémité de la rue des Perriers:

Imgp2630

 Le pont des 3 Ponts, la voie est réfection (avril 2014):

Imgp2732

C'est du tout neuf. Traverses béton. En traversant le Coudray, non loin des deux C.F.A.:

Imgp2728

Imgp2727

La ligne franchit alors la rocade de Chartres, sur ce nouveau pont-béton qui a occasionné un an de travaux et combien d'embouteillages pour les autochtones.

Elle laisse sur sa gauche la ligne qui allait vers Auneau puis Etampes par Houville-la-Branche. Elle est encore circulée par des trains lourds de céréales qui viennent charger à la coopérative agricole de Gellainville, au bout de la zone industrielle.

Le P.N. dont la maisonnette a été rasée en 2013, dans le Coudray:

Dans le Coudray, à côté de la société Claas:

Juste après le franchissement de l'autouroute A11, une autre maisonnette au calme:

Imgp3001

A Berchères-les-Pierres:

Imgp2807

Imgp2805

Imgp2803

Nous sommes ici à Rosay-au-Val:

Imgp3147

Imgp3148

Imgp3149

Imgp3150

Puis nous voici à Theuville:

Imgp3153

Theuville2